Escapade à Dijon (Côte-d'or)

 

Dijon est à environ 2h de route de Lyon et seulement 1h40 de Tgv de Paris. C'est une destination de choix pour un week-end gastronomique, culturel ou tout simplement dépaysant . C'est aussi la ville de la future Cité internationale de la gastronomie et du vin. Ses murs regorgent d'histoires. Quelques pas dans ses rues dallées suffisent à vous faire voyager dans les couloirs du temps. Les œuvres médiévales, telle la chouette de l'église Notre-Dame côtoient celles de la Renaissance avec la Tour Philippe le Bon. Vous contemplerez aussi des sculptures modernes tels le sosie de l'ours de François Pompon (le vrai reposant au Musée d'Orsay, à Paris)... Suivez le parcours de la chouette : le parcours fléché au sol est fait pour vous faire découvrir les lieux les plus emblématiques de la ville. Vous découvrirez pourquoi la ville est surnommée "la cité des ducs".

 

Reportage : Claire Vuillemin ©

 

 

.

Moutarde, pain d'épice, crème de cassis : c'est le trio gagnant quand on évoque le département de la Côte d'Or et en particuler la ville de Dijon. A peine arrivée dans la capitale des ducs de Bourgogne, j'écoute avec attention la recette du pain d'épices et je trinque à la santé des dijonnais, un verre de kir royal en main. Vous le savez sans doute, le kir est un mélange de crème de cassis et de vin blanc cépage aligoté, le kir royal est avec du Crémant de Bourgogne (le kir impérial avec du champagne). Cela dit, chacun apporte sa touche personnelle au précieux breuvage; le mien se nommait le "Téméraire" idée du  restaurateur où je déjeune. Un rappel historique s'impose : le nom des quatre ducs de Bourgogne : Philippe le Hardi, Jean sans peur, Philippe le Bon et Charles le Téméraire. Les ducs de Bourgogne restent en effet les stars de la ville.  

 

A l'origine donc, il y avait le "blanc-cassis" un mélange de vin blanc (cépage aligoté) et de crème de cassis, un cocktail souvent servi à la mairie de Dijon. Au début des années 1950, le maire de la ville, le chanoine Félix Kir, donne son nom au désormais célèbre cocktail.

 

Chouette sculptée dans un coin de la façade de l'église Notre-Dame, censée exaucer les vœux des personnes qui la touchent

 

Dijon propose son itinéraire pédestre, ludique et historique, réparti en 22 étapes : le Parcours de la Chouette. Celui-ci s'effectue en 1h30 environ, et permet de découvrir les principaux points d'intérêt de la ville en suivant des flèches en bronze à l'effigie de la chouette, placées entre les pavés de la capitale bourguignonne. Cette chouette est également nichée sur un contrefort de l'église Notre-Dame, considérée comme un véritable porte-bonheur que les passants ne manquent pas de caresser.

Le jardin Darcy, la Porte Guillaume, les Halles, la place François Rude, la Maison Milière, l'Hôtel de Vogüé, le musée des Beaux-Arts, le Palais des Ducs, la place de la Libération, les plus belles églises et la cathédrale composent les étapes du parcours. À Dijon, il faut donc bien repérer la chouette à vos pieds et, dans le même temps, ne pas oublier de lever les yeux pour admirer les superbes toitures ornées de tuiles vernissées et autres maisons médiévales à colombages qui distinguent la ville. Nous sommes là dans l'un des plus vastes " secteurs sauvegardés " de France, délimité par des boulevards datant du XIXe siècle, et comptant environ 3.000 édifices de toutes les époques et dimensions, dont l'incontournable palais des Ducs et des États de Bourgogne.

 

La place François Rude avec son carousel 

 

Philippe le Hardi, ça vous dit quelque chose? Souvenez-vous, c'est le dernier fils du roi Jean II de France.

Nommé duc de Bourgogne en 1363, il fait reconstruire trois ans plus tard la forteresse de Dijon, futur Palais des ducs et des États de Bourgogne. Cet édifice est bien le plus prestigieux monument de la ville, bordant la grande place de la Libération et organisé autour de trois cours : la fastueuse cour d'honneur, la cour de Bar et la cour de Flore (le bâtiment le plus ancien reste la tour de Bar). Et le Palais connait évidemment les descendants, Jean Sans Peur, Philippe le Bon, Charles le Téméraire...

 

Charles le Téméraire, portrait daté de 1474

 

Pourquoi Dijon porte-t-elle ce nom ? Selon le Nouveau guide pittoresque du voyageur à Dijon de J. Goussard publié en 1861, la réponse est on ne peut plus simple. Voici son récit: "Le nom de Dijon vient du vieux langage celtique. Divion, Digon ou Dijon est un nom gaulois." Un nom qui, précise l'auteur, tirerait son origine des "sources" qui constellent son territoire. En effet, la syllabe "div" signifie "fontaine" et se retrouve par exemple pour désigner une petite rivière, la Dijenne ou même un ruisseau, la Dijonne

Dijon est un carrefour, un lieu d'échange. Bien que la ville n'ait pas de fleuve -seules deux rivières, l'Ouche et le Suzon, baignent la cité- Dijon a une remarquable vocation commerciale sur ses terres. Son positionnement géographique assez privilégié en fait d'ailleurs un point de rencontre important avec plusieurs routes

Aujourd'hui l'ancien palais des ducs de Bourgogne abrite l'Hôtel de ville, le Musée des Beaux-Arts et l'Office de Tourisme.

 

 

Place de la Libération avec l'ancien palais des ducs de Bourgogne

 

 

Toiture aux tuiles vernissées

 

 

église Notre Dame avec ses fausses gargouilles

 

Au 38 rue des forges

 

Halles de Dijon - nombreux commerces dont Le Gourmet Traiteur

 

 

Le répertoire gastronomique local est riche : escargots de Bourgogne, bœuf bourguignon, jambon persillé, coq au vin, etc. Et côté produits du terroir, la truffe de Bourgogne, la crème de cassis, le pain d'épices et, bien sûr, la moutarde de Dijon, ont traversé les frontières. Dijon est une épicurienne qui regorge de bonnes adresses.

 

 

 

Le fameux jambon persillé de Bourgogne

 

 

 Atelier moutarde - https://www.destinationdijon.com/activites-loisirs/creation-de-la-veritable-moutarde-de-dijon/

https://www.fallot.com/boutique/

 

 

Fabrique de pain d'épices Mulot & Petitjean - https://www.mulotpetitjean.com/index.html#musee

 

 

un viticulteur bourguignon : Manuel Olivier

 

Les chocolatiers 

 

 

 Les Jeudis Vin d'hiver - https://www.destinationdijon.com/visites/les-jeudis-vin-dhiver/

Après une deuxième saison estivale ayant connu un franc succès, les Jeudis Vin (Dégustation de vins fins dans des lieux divins de Dijon) s'installent pour deux dates exceptionnelles au cœur de l'étonnant réservoir Darcy, en dessous de la place éponyme. Cette construction, érigée en 1840 par l'ingénieur Henry Darcy pour assurer l'alimentation en eau potable de la ville de Dijon, accueillera le 09 décembre prochain une dégustation apéritive Jeudis Vin.

Les participants ont la chance unique de partager dans ce lieu atypique un buffet apéritif, une dégustation commentée de 5 vins fins sélectionnés et également de bénéficier d'une découverte privative d'un ouvrage remarquable qui n'est ouvert à la visite que deux week-end par an lors de sa vidange technique annuelle.

 

La Cité internationale de la Gastronomie et du vin (projet 2022)

https://www.metropole-dijon.fr/Grands-projets/La-Cite-internationale-de-la-gastronomie-et-du-vin2

 

Parmi les quatre villes lauréates en 2012 pour accueillir une cité internationale de la gastronomie, Dijon devrait être la première à inaugurer son projet, dix ans après le classement en 2013 du repas gastronomique des Français au patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco. Un futur quartier à 250 millions d'euros qui se déploiera sur un terrain de 6,5 hectares, sur le site de l'ancien hôpital général, aux portes du centre historique et au 1er kilomètre de la route des grands crus.

L'État avait choisi quatre villes : Tours, Lyon, Paris-Rungis et Dijon, pour créer le réseau des Cités de la gastronomie, chacune devant affirmer une thématique spécifique. Pour la capitale des ducs de Bourgogne, située au premier kilomètre de la route des grands crus, ce sera sans hésiter : la valorisation et la promotion de la vigne et du vin. L'occasion de créer un pôle moteur en partenariat avec l'institut Jules Guyot et la chaire UnescoCulture et tradition des vins " de l'Université de Bourgogne. En 2015, cette mission trouve un écho supplémentaire avec l'inscription des "Climats" du vignoble de Bourgogne sur la prestigieuse liste de l'Unesco.

 

Hôtels

 

Ibis Styles

Maison Philippe le Bon

Hôtel des Ducs

Hôtel Oceania Le Jura Dijon 

Hôtel Ibis Dijon Centre Clemenceau

 

Restaurants

Spica

Le 19

PEPPUCCIO 

D'Zenvies (Halles)

Parapluie 

l'un des sens

Restaurant Dijon L'évidence

Créé le : 07/11/2021 - Mise à jour : 07/12/2021
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales