Nancy : 2022 année du verre et des verreries

L'ONU ayant décrété 2022, "Année internationale du verre", la Ville de Nancy a elle aussi décidé de faire vivre cette année dédiée au verre, en proposant, avec ses partenaires et tout au long de l'année 2022, des rendez-vous pour tous les publics.

Nancy, berceau de l'Art Nouveau, terre de création au sens large, a vu s'élever de grands verriers dont Emile Gallé. Aujourd'hui, de nombreuses traces de cette effervescence artistique existent à Nancy, de façon plus ou moins cachée, et des artisans d'art perpétuent cet élan créatif.

Le verre, matériau aux vertus écologiques, recyclable à l'infini, au riche passé, connaît aujourd'hui un rôle majeur dans de nombreuses disciplines et plusieurs laboratoires, dont l'Institut Jean Lamour, qui travaillent sur son utilisation future.

La Ville de Nancy protège, au coeur de son patrimoine, l'héritage des grands verriers et des vitraillistes qui se sont succédé : au Musée de l'École de Nancy, dédié à l'Art Nouveau, à la Villa Majorelle, créée par des artistes pour Louis Majorelle, sans oublier la collection Daum du Musée des Beaux-Arts et les riches collections du Palais des ducs de Lorraine-Musée lorrain.

 

Maison Schott  - La verrière du peintre-verrier Antoine Bertin est datée de 1900

 

 

 

En se promenant dans les rues de Nancy, une autre partie de cet héritage se révèle au centre ville et dans les quartiers, de l'Excelsior au quartier de Saurupt, de la Chambre de Commerce et d'Industrie au quartier Nancy Thermal. Destination Nancy propose des "outils" pour découvrir ces trésors de l'Art nouveau.

 

 

 

Vitrail de l'Excelsior

 

 

Quelques repères

 

— L'exposition " Verre - 30 ans d'innovations au Cerfav" a été organisée à l'occasion des 30 ans du Cerfav (Centre Européen de Recherche et de Formation aux Arts Verriers) . Les réalisations de créateurs verriers formés au Cerfav depuis 1991, ont été réunies cet été dans différents espaces du musée des Beaux-Arts de Nancy. 

 

— La Ville de Nancy a mis en exergue l'oeuvre de Gérald Vatrin. Originaire de Nancy, diplômé de l'école des Beaux-arts d'Epinal et du CERFAV, ce verrier à la main et souffleur à la canne offre neuf de ses oeuvres, somptueuses, pour les collections du musée des Beaux-Arts de Nancy.

 

Flame'Off 2022 Cette incontournable rencontre autour du verre à la flamme a réuni à Nancy 80 verriers venus du monde entier : France, Belgique, Suisse, Royaume-Uni, Russie, Canada et Etats-Unis..., pour quatre jours d'échanges entre professionnels, mais aussi d'exposition et de démonstrations. 

 

 

saint Nicolas et sainte Odile

 

 

La Ville de Nancy, avec l'aide de la Fondation du patrimoine, a lancé une souscription en novembre 2021 pour financer la restauration du vitrail de la basilique Saint-Epvre représentant saint Nicolas et sainte Odile, respectivement saints patrons de la Lorraine et de l'Alsace. Ce vitrail réalisé par Jacques Gruber en 1921 a été rudement endommagé par la tempête de 1999.

 

 

Les grands verriers et vitraillistes de l'École de Nancy

 

 

Émile Gallé

Botaniste de formation et âme du mouvement de l'École de Nancy, Émile Gallé trouve ses plus grandes sources d'inspiration dans la nature et notamment dans la flore lorraine.

 

 

Une coupe à décor d'orchidée d'Emile Gallé. Musée de l'Ecole de Nancy, photo J.Y. Lacôte.

 

 

Émile Gallé naît à Nancy le 4 mai 1846. Après une période d'apprentissage dans différentes villes d'Europe dont Weimar et Meisenthal, il est associé à l'entreprise de négoce et de décoration de faïence et de verrerie de son père dès 1867. Dix ans plus tard, en 1877, Émile Gallé reprend à son compte l'affaire familiale et étend ses activités à l'ébénisterie en 1885. Déjà remarqué à l'Exposition de la Terre et du Verre en 1884, Émile Gallé est consacré à l'Exposition universelle de Paris en 1889 par trois récompenses pour ses céramiques, ses verreries et son mobilier, dont un Grand Prix pour ses verreries. À partir de cette date, Gallé développe intensément ses recherches techniques et esthétiques sur le travail du verre. Il développe et crée de nouveaux procédés de fabrication.

 

Dufey, Portrait recadré  d'Emile Gallé, MEN

 

 

La nature joue chez lui un rôle dominant, mais non exclusif. Artiste mais aussi botaniste, Gallé est élu secrétaire de la Société Centrale d'Horticulture de Nancy en 1877. Dreyfusard de la première heure, il dédie à la cause du capitaine Dreyfus de nombreuses verreries parlantes, qui comportent une citation gravée sur le verre, tels le vase Hommes Noirs, le calice Le Figuier. La société anonyme des Établissements Gallé, transformée ainsi en 1927, arrête sa production verrière en 1931.

 

 

Jacques Gruber

Originaire d'Alsace, Jacques Gruber s'installe à Nancy comme de nombreux artistes issus des territoires annexés. Il étudie à Nancy puis, à partir de 1889, se forme à Paris, à l'École des Arts Décoratifs et à l'École des Beaux-Arts où il fréquente l'atelier du peintre Gustave Moreau. En 1893, il est de retour à Nancy et entre à la manufacture Daum comme artiste-décorateur, jusqu'en 1897. Il y crée des modèles de vases, en particulier les pièces hors série destinées aux expositions, qui témoignent d'une réelle harmonie entre la composition décorative et les techniques mises en œuvre.

Vers 1896-1898, Jacques Gruber se tourne vers le vitrail qui a connu avec Laurent-Charles Maréchal de Metz, un véritable renouveau en Lorraine. Cet intérêt est étroitement lié au développement de l'architecture Art nouveau à Nancy qui donne une place prépondérante aux verrières, espace de transition entre l'intérieur et l'extérieur des édifices.

 

C'est dans ce domaine que son talent de compositeur et de dessinateur va pleinement s'épanouir et faire sa réputation. Louis Majorelle, Eugène Corbin et Albert Bergeret notamment lui confient la réalisation de vitraux dans leurs demeures privées ou leurs établissements.

 

 

La verrière de Jacques Gruber, Crédit Lyonnais rue Saint-Georges.

Photo Ville de Nancy

 

 

Jacques Gruber créé ainsi le programme vitré de la Chambre de Commerce et d'Industrie, de la brasserie Excelsior, du Crédit Lyonnais, ou des Magasins Réunis à Nancy. À Paris, il conçoit la coupole du magasin parisien des Galeries Lafayette en 1911 dont Majorelle réalise les ferronneries.

 

 

 Anonyme -  Jacques Gruber dans son atelier parisien Villa d'Alésia, collection particulière

 

 

Son œuvre, d'une grande qualité graphique et parfois picturale, dominée par le répertoire naturaliste, témoigne également d'une réelle maîtrise des techniques verrières de l'époque. Jacques Gruber s'installe à Paris à partir de 1914 et connaît une période prospère de renouvellement artistique pendant la période Art Déco.

 

 

 

La verrerie Sainte Catherine à Nancy - Musée des Beaux-Arts de Nancy, archives Michel Daum

 

 

La dynastie Daum

 

Jean Daum (1825-1885) achète en 1878 à Nancy la verrerie Sainte Catherine. Il y associe ses deux fils, Auguste en 1879 et Antonin en 1887. Le caractère de gestionnaire d'Auguste et le talent créatif d'Antonin vont donner à l'entreprise une nouvelle dimension économique et artistique. Vers 1891, Antonin Daum qui eut l'intuition du renouveau des arts décoratifs et de la nécessité d'y prendre part, crée un département artistique. De plus en plus prisée, la production de cet atelier ne cesse de croître, soutenue et développée par des collaborateurs à la forte personnalité : Jacques Gruber, Henri Bergé et Amalric Walter qui introduit la technique de la pâte de verre. Les pièces réalisées s'inscrivent dans le courant Art nouveau. Dès lors, l'entreprise Daum participe pratiquement à toutes les Expositions universelles. Les distinctions qu'elle y remporte assurent sa notoriété, en particulier le Grand Prix reçu à Paris en 1900, tout comme Émile Gallé, dont elle devient l'égale aux yeux du public. C'est dans ce cadre que sont réalisées certaines pièces exceptionnelles.

 

 

Daum ; sur le Jardin éphémère 2008

 

 

Quant à la production courante, elle combine, selon les désirs de la clientèle, toute une gamme de décors et de formes prédéfinis. De nombreux artistes de talent vont se succéder chez Daum comme responsables de l'atelier de décoration : le premier est Jacques Gruber, à partir de 1893, ou encore Henri Bergé à partir de 1895. L'arrivée d'Amalric Walter en 1904, après un apprentissage à la manufacture de Sèvres, diffuse chez Daum la technique de la pâte de verre. Après la Première Guerre mondiale, la réalisation de pièces Art nouveau se poursuit conjointement à une production Art déco.

 

 

La collection Daum du Musée des Beaux-Arts de Nancy

Photo Ville de Nancy

 

 

Développée par Paul Daum, cette nouvelle esthétique qui use de formes géométriques et des couleurs nouvelles, est couronnée lors de l'Exposition internationale des Arts décoratifs de Paris en 1925. Après la Deuxième Guerre mondiale, Henri et Michel Daum prennent la tête de l'entreprise et privilégient alors les transparences du cristal et les formes épurées. À la fin des années 1960, ils s'adressent à des artistes de renom international comme Salvador Dali ou César, plus récemment Hilton Mac Connico, Garouste et Bonnetti et Christian Pillet pour créer des modèles réalisés en pâte de verre.

 

D'autres verriers de renom

 

 

Les frères Muller

 

Le nom de Muller reste associé aujourd'hui aux lustres, plafonniers, lampes et tulipes en verre fabriqués en série à Croismare dans les années 1920-1930, perpétuant après la Grande Guerre le goût École de Nancy ou innovant avec les lignes géométriques de l'Art déco.

 

Paul Nicolas

 

Le parcours de Paul Nicolas débute au cœur de l'Art nouveau nancéien. Il est embauché chez Gallé en 1893, avec le titre de "décorateur -dessinateur - vernisseur". Il y est plus particulièrement chargé de la décoration florale des pièces, mais est peu à peu initié à touts les métiers verre, y compris au maniement de la canne. Quand il fonde sa propre verrerie en 1919, Nicolas quitte la maison Gallé avec un héritage moral et technique précieux.

 

Désiré Christian 

 

Désiré Christian est intimement lié à la verrerie de Meisenthal. Il s'installe avec ses frères à son compte en 1896. Ses pièces sont gravées à l'acide ou décorées à l'émail rehaussé d'or et s'inspirent de la nature, du japonisme, de l'orientalisme ou le style rocaille. Il est influencé par l'œuvre d'Émile Gallé et la production verrière de l'École de Nancy.

 

André Delatte

 

Maître verrier, il fonde en 1921 Les Verreries de l'Est SA à Jarville avant de venir à Nancy, concurrençant la manufacture Daum. Il fabrique des pièces artistiques signées ADelatte Nancy, épousant les styles Art nouveau ou Art déco.

 

Henri Bergé

 

Après ses études à l'École des Beaux-Arts de Nancy, Henri Bergé entre comme décorateur chez Daum en 1895, poste qu'il partage quelques années avec Jacques Gruber. Il oriente de manière décisive la production de Daum vers un style essentiellement floral et paysager.

 

 

Le musée de l'École de Nancy

 

Le musée de l'Ecole de Nancy est l'un des rares musées français dédié à un mouvement artistique : l'Art nouveau. Au cœur du quartier Nancy Thermal, le musée se situe dans l'ancienne propriété du plus important collectionneur de l'École de Nancy, Eugène Corbin. À l'intérieur de la maison, meubles, objets d'art, verreries, céramiques, vitraux, peintures et tissus illustrent la diversité des techniques travaillées par les artistes de l'École de Nancy.

Le musée abrite plus de 400 œuvres d'Émile Gallé dont un échantillon de sa production choisi par lui, entré dès 1903 dans les collections municipales.

 

 

La Villa Majorelle 

 

 

Œuvre de l'architecte Henri Sauvage construite vers 1901-1902 pour l'artiste Louis Majorelle, la Villa Majorelle, également propriété de la Ville de Nancy, se trouve à quelques pas du musée de l'Ecole de Nancy. Classée Monument Historique, ouverte au public depuis 1997, elle témoigne toujours, tant dans son architecture extérieure que dans sa décoration intérieure, de la notion d'unité de l'art prônée par les artistes membres de l'École de Nancy.

 

https://villamajorelle-nancy.tickeasy.com/fr-FR/billetterie

 

 

Le musée des Beaux-Arts de Nancy 

 

 

La collection Daum du musée des Beaux-Arts de Nancy rassemble plus de 900 pièces de verre. Elle est composée d'objets datant des débuts de la manufacture à Nancy (1878) jusqu'aux créations contemporaines. Cet ensemble exceptionnel constitue aujourd'hui une collection de référence.

 

 

 

Office de Tourisme Métropolitain Place Stanislas - 54000 Nancy

Tel : (0)3 83 35 80 10

 

www.nancy-tourisme.fr

www.visitnancy360.com

Créé le : 15/02/2022 - Mise à jour : 01/12/2022
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales