Jours tranquilles à Sarlat

Le Périgord Noir se découvre avec bonheur en toutes saisons. Mais c'est sans doute loin de l'agitation estivale, de visite de grotte peinte en repas raffiné que son charme se révèle irrésistible.

 

Reportage Marianne Lohse  

Photos : Office de Tourisme de Sarlat Périgord Noir

 

 

Tous les amoureux du Périgord Noir vous le diront: l'automne et l'hiver sont de merveilleuses saisons pour redécouvrir Sarlat et le pays sarladais. Certes, il arrive que le froid pince, que des nappes de brume envahissent la campagne environnante. Qu'importe ! Se promener dans la cité préservée donne l'illusion de flâner dans un village. Si l'âme de ce lieu peut être captée, c'est bien dans ces rues tranquilles où seul résonnera l'écho de vos pas.

On ne se lasse pas d'admirer la façade Renaissance de la maison natale d'Etienne de la Boétie avec ses hautes fenêtres à meneaux encadrées de pilastres. Ni le clocher à bulbe XVIIIème de la cathédrale Saint-Sacerdos.

 

 

 

Au sommet de la tour de Sainte Marie où vous mène, en quelques secondes, un ascenseur panoramique aux parois de verre, la vue de la houle des toits de lauze est toujours aussi époustouflante.

 

 

A cette époque de l'année, la ville silencieuse s'anime soudain le samedi. Quelle abondance! Quelle vivacité, quelle gaieté partout! Voilà que s'ouvrent sur l'ancienne église métamorphosée en marché couvert par Jean Nouvel les grandes portes d'acier grises.

 

 

Toutes les spécialités aux noix se déclinent sur les étals. A l'extérieur et jusqu'à la fin février, se tient le Marché aux Truffes. Dédiée au fameux Tuber melanosporum, ce fruit d'un champignon vendu au gramme près, la Fête de la Truffe, à la mi-janvier, vaut vraiment le détour. Ateliers, démonstrations de cavage, épatants croustous* et brouillades, initiation à l'œnologie: de quoi occuper agréablement tout un week-end. Si les prix  laissent rêveur (1000 euros le kilo), on se console en sachant que 10 à 15 grammes de truffe fraiche par personne suffisent.

 

 

"Prétendre que la truffe est un produit sophistiqué pour plats compliqués est faux : c'est tout le contraire" assurent Pierre-Jean et Babette Pébeyre, fins connaisseurs. N'empêche, la truffe, par définition un cryptogame, reste mystérieuse (et rare) de sa naissance à sa maturité. La plupart des trufficulteurs vous parleront d'ailleurs de " l'incertitude de la truffe" comme les grands athlètes parlent de la glorieuse incertitude du sport...

 

 

 

Voilà belle lurette qu'en Périgord, on engraisse oies et canards. Jumeler la Fête de la Truffe à une Académie culinaire allait de soi. Sur la scène du Centre Culturel, la remise du Trophée Jean Rougié prenait des allures de Bocuse d'or. Vedette de cette septième édition (elle coincidait avec les 150 ans de la maison Rougié, premier producteur mondial de foie gras) la jeune et mignonne Camille Brouillard, 22 ans, du lycée hôtelier du Touquet l'emportait sur sept autres candidats, tous élèves de bacs pro cuisine et étudiants en BTS, devant un jury de quatorze chefs étoilés présidé par Gilles Goujon.

 

 

*Tapas périgourdins

 

A la rencontre de Lascaux IV

La plupart des sites les plus importants  du Périgord rouvrent en février. A 25 km de Sarlat, les visiteurs se pressent à Montignac, pour découvrir ou redécouvrir Lascaux II, ce  fac-similé de la célèbre grotte. A deux cents mètres à peine de l'original, on a recréé en 1983, avec une extrême rigueur, une grande partie de la cavité découverte en septembre 1940 par quatre adolescents.

 

Au lendemain de la guerre et jusqu'à sa fermeture en 1963 décidée par André Malraux, la grotte- la "vraie"- a connu un flot de curieux tel qu'algues et champignons se sont mis à proliférer. Aujourd'hui, elle  n'est visible que de rares privilégiés et du personnel d'entretien. " La grotte se porte bien" assure le paléontologue Yves Coppens, président du Comité scientifique chargé de la conservation de Lascaux. Comment en cheminant dans ce clone (l'illusion est parfaite) ne pas être transporté par ces animaux mythiques, cet art si abouti? "Les hommes de Cro-Magnon peignaient la grotte comme on peint une cathédrale, un lieu sacré" constate Yves Coppens.

 

 

L'émotion est au rendez- vous lorsque se révèlent la Salle des Taureaux et le Diverticule axial aux panneaux  exécutés avec des pigments naturels pareils à ceux qu'utilisaient les artistes de la Préhistoire.

 

 

Après Lascaux II et Lascaux III (une exposition itinérante hier à Genève, demain en Asie), Lascaux IV ouvrira à l'automne 2016. Ce Centre International d'Art Pariétal abritera, au pied de la colline de Lascaux, la reproduction, à l'identique, de l'ensemble des fresques et gravures de la "vraie" grotte, à l'exception d'une seule partie située dans un boyau étroit et peu accessible.

 

 

Une trentaine d'artisans de l'Atelier des Fac-Similés du Périgord  achèvent 900 m² de parois, un travail entrepris il y a trois ans. Pour ce chantier patrimonial hors du commun (coût estimé : 60 millions d'euros) on a fait appel au cabinet d'architecture norvégien Snøhetta, réalisateur, entre autres, de l'Opéra d'Oslo et de la nouvelle Bibliothèque d'Alexandrie.

 

 

Lignes obliques, béton et verre, le bâtiment s'inscrira avec sobriété dans le paysage. En plus du fac-similé, les 400 000 visiteurs attendus auront accès à des salles utilisant le fin du fin du numérique. On y voyagera littéralement en 3D, comme dans un jeu vidéo.  Dinah Carson et Roger Mann (Carson Mann) ont imaginé une scénographie immersive pour raconter les premières découvertes de grottes ornées et faire revivre les recherches de deux papes de la Préhistoire: André Leroi-Courhan et Henri Breuil. Deux précurseurs d'une formidable exploration qui n'a pas fini de nous surprendre. 

 

Marianne Lohse

 

Pratique

S'informer. Office de Tourisme de Sarlat Périgord Noir, 3 rue Tourny, Tel : 0 5 53 31 45 45 www.sarlat-tourisme.com

Visiter une truffière. Chez Philippe Blanc. Le Bourg 24200 Marcillac Saint Quentin. Informations et réservations: 06 82 83 20 57

Un événement à ne pas rater. Fest'Oie (5 et 6 mars 2016) :des stands réjouissants, une soupe de carcasse (incontournable tradition locale!) offerte à tous, un grand banquet: tout pour déguster le meilleur de l'oie.

Visiter Lascaux II. Lieu dit Lascaux 24290 Montignac. Tel : 05 53 51 95 03   www.lascaux-dordogne.com

 

.
 

Créé le : 17/02/2016 - Mise à jour : 18/02/2016
Loic Dupel | 17.01.2017 - 11:18
Très belle région, merci pour cet article.
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales