Musée des Confluences : Lumière, le cinéma inventé. Du 13 juin 2017 au 25 février 2018

Le cinéma inventé est consacrée aux pionniers lyonnais du cinéma, Louis et Auguste Lumière, et à leurs inventions phares dans le domaine de l'image. De la première salle de projection reconstituée à la diffusion exhaustive des 1422 films Lumière sous la forme d'un mur magistral d'images, de la maquette du site originel des usines Lumière à des jouets optiques du 19e siècle, entre affiches, Autochromes et vues panoramiques ou en relief, le visiteur est plongé au cœur de la créativité de la famille Lumière.

 

L'épopée du Cinématographe est le fil conducteur de l'exposition. Cette prouesse technique est à la fois le point d'aboutissement de tentatives antérieures et acte fondateur d'une pratique artistique qui révolutionne encore aujourd'hui notre vision du monde.

 

1/ Lumière, une saga industrielle lyonnaise

A la fin du 19e siècle, Antoine Lumière, photographe, s'intéresse avec ses jeunes fils à toutes les innovations photographiques de l'époque. En 1881, la mise au point par Louis, à l'âge de 17 ans, d'une plaque photographique " sèche " permettant le développement de la pratique amateur grâce à sa simplicité d'usage, marque le point de départ de la réussite industrielle de cette famille.

 

 Auguste et Louis Lumière dans leur laboratoire, vers 1925.

Collection Institut Lumière

 

Face au succès de cette invention, le studio photographique paternel est rapidement remplacé par une fabrique artisanale, puis par de véritables usines. " Antoine Lumière et fils " devient la première industrie européenne de plaques photographiques.

 

Andrée Lumière et sa cousine Madeleine en 1910

 

Ainsi, les frères Lumière, lorsqu'ils mettent au point le Cinématographe et en déposent le brevet en 1895, sont déjà des industriels accomplis, qui s'emploieront tout au long de leur vie à innover dans le domaine de la photographie et du cinéma.

 

Premier appareil de cinéma fabrique en série

 

2. Le Cinématographe, aboutissement technique et acte fondateur


Le désir de projeter et d'animer des images est bien antérieur au Cinématographe. Retracer l'invention de celui-ci suppose de rembobiner le fil du temps jusqu'à la seconde moitié du 17e siècle lorsqu'apparaissent les lanternes magiques permettant de projeter des images fixes. 

 

Lanterne magique de Lapierre

Photo Jean Luc Mege


Au 19ème siècle, des jouets optiques et objets tels que le Thaumatrope, le Phénakistiscope, le Zootrope, le Praxinoscope illustrent autant de tentatives plus ou moins abouties de mettre les images en mouvement. L'apparition de la chronophotographie permettra des recherches sur l'outil d'enregistrement successif d'images photographiques et donnera naissance à la caméra. Les inventions par Thomas Edison du Kinétographe et du Kinétoscope, permettant respectivement d'enregistrer des images puis de les visionner, marquent une étape décisive. Souhaitant rendre la vision d'images animées non plus individuelle, mais collective, les frères Lumière effectuent des recherches sur la chronophotographie et fabriquent des prototypes d'appareils permettant l'agrandissement sur un écran d'images successives animées. Fin 1894, Louis trouve enfin la solution en s'inspirant du mécanisme d'une machine à coudre.

En opérant une synthèse de toutes les découvertes précédentes, les frères Lumière mettent au point le Cinématographe, littéralement " l'écriture du mouvement ", dont ils déposent le brevet le 13 février 1895.

 

3. Un bouleversement radical de notre vision du monde et de nos pratiques


Le Cinématographe est bien plus qu'une avancée technique. Le Cinématographe, c'est déjà le cinéma tout entier.
Le geste de Louis Lumière relève d'une inspiration créatrice, d'un imaginaire et d'une vision du monde inestimables. Le Cinématographe va d'emblée imposer ses univers à une foule active. En se posant des questions de mise en scène, en inventant des sujets dont des centaines de réalisateurs
reprendront l'inspiration, en envoyant des opérateurs aux quatre coins du monde, Lumière agissait en cinéaste. Louis Lumière n'est pas une sorte de Monsieur Jourdain qui inventait le cinéma sans le savoir, c'est le 1er des cinéastes dont l'exposition donne à voir la richesse, la créativité et la modernité de son oeuvre.
Les frères Lumière ont ouvert avec leurs films une véritable fenêtre sur le monde, témoignant de la vie quotidienne de l'époque mais offrant aussi un
regard inédit sur des pays et cultures lointaines. Ces films constituent par ailleurs la genèse de l'écriture cinématographique et du développement d'une nouvelle forme majeure d'expression artistique.

Le Cinématographe constitue également la pièce fondatrice d'une nouvelle forme de divertissement collectif, dont l'avènement fut lors de la première projection publique des films Lumière, donnée au Salon Indien à Paris, devant 33 personnes. Ce furent très rapidement des milliers de spectateurs enthousiastes qui se pressèrent pour assister au Cinématographe. Depuis cette époque, et encore aujourd'hui, à l'heure où les films sont tournés en numérique, le public continue à rire, à pleurer ou à frissonner dans les salles obscures.

 

Reconstitution du Salon Indien, 14 boulevard des Capucines

(28 décembre 1895)

(exposition Lumière ! Le cinéma inventé au Grand Palais)

photo Pascal Almoyel - Collection Institut Lumière

 

 

Exposition du 13 juin 2017 au 25 février 2018 -

musée des Confluences, Lyon. www.museedesconfluences.fr 

Créé le : 22/05/2017 - Mise à jour : 22/05/2017
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales