Marrons glacés : le summum de l'excellence est à Arbois

C'est la pleine saison de préparation des marrons glacés. Mais quelle en est la recette ? Edouard Hirsinger à Arbois (Jura) dévoile ses secrets de fabrication.

Peu de confiseurs réalisent les marrons glacés du début à la fin du processus de fabrication. Il faut dire que c'est un travail de titan.

 

Chez Edouard Hirsinger, le marron glacé est une tradition. Depuis cinq générations, la famille Hirsinger réalise tous les ans ses marrons glacés... Généralement les quinze premiers jours de novembre. Près de deux semaines de travail non-stop, jour et nuit.
Quelles fragrances merveilleuses se dégagent du laboratoire à cette période...

 

Edouard Hirsinger a été reçu au concours des meilleurs ouvriers de France catégorie chocolatier confiseur en 1997. Ses copains s'appellent Patrick Roger, chocolatier à Paris et Fabrice Gillotte, chocolatier à Dijon. Tous arborent fièrement la chemise blanche avec le col bleu blanc rouge, symbole du MOF (Meilleur Ouvrier de France).

Cette année, en 2012, Edouard a acheté 270 Kg de marrons. 200 Kg viennent du Var, 70 Kg de l'Ardèche.

"Dès réception, il faut les travailler très vite" m'explique-t-il. "Pour le confisage, les marrons du Var sont les meilleurs".

 

 

 

 


Connaissez vous la différence entre le marron et la châtaigne ?

C'est la même chose... Les grosses châtaignes sont appelées marrons. Le fruit du châtaignier se trouve dans une bogue épineuse. Quand on trouve une grosse graine dans cette bogue, on l'appelle un marron. Quand on en trouve deux, voire trois (plus petites et plus plates), on les appelle des châtaignes... En revanche, les marronniers des cours d'école ou des bords de routes donnent des fruits non comestibles. Les enfants en font des colliers...

 

 

 

Les marrons glacés d'Edouard Hirsinger sont une merveille. Pas trop sucrés, ils enrobent le palais d'arômes de clous de girofle et de cannelle. Ils sont également très beaux.

Quelle est donc la recette ?

 

On écorche d'abord la première peau du marron avec un couteau crochu, à la lame courte.

Puis on cuit les marrons dans une bassine en hauteur qui a trois passoires. Ils mijotent environ trois heures. Le fait de les répartir dans trois passoires permet de ne pas les casser. L'eau est changée trois fois.

Après cuisson, on procède au deuxième "épluchage"... autour de la table... On ne garde que les beaux fruits.

 

 

 

 

 

 

Puis les marrons sont baignés dans le sirop de confisage (eau, sucre, gousse de vanille) dans une grande bassine.

On les fait confire sur le gaz... pendant 24 h : il ne faut pas ça bout ! Ce qui demande une surveillance en continu...

"On confit en continu, c'est l'originalité de notre technique de confisage"

 

Il faut une quantité importante de sirop pour éviter que les marrons confisent trop vite. Au début, les marrons flottent. Puis, ils s'alourdissent car ils se chargent en sucre et tombent au fonds de la bassine.

On retire l'écume régulièrement.

Une fois confits, on range les fruits dans des seaux remplis de sirop puis on les égoutte sur une large plaque.

Quand ils sont secs, les marrons sont ensuite "glacés". Le glaçage, c'est le sirop + du sucre glace. Quand les fruits sont recouverts du glaçage, on les passe trois minutes au four.

"C'est le processus de la vitrification" explique Edouard. "Au four, le fruit recouvert de glaçage est opaque au début. Puis la chaleur le rend translucide et dur". Ainsi, ça l'empêche de sécher, ça le protège aussi. Le côté brillant lui donne une jolie apparence.

 

 

 

 

"Mais que fait-on des chutes" ai-je demandé ?... "C'est à dire des marrons un peu abimés lors de la première cuisson ?"

Soit de la crème de marron (absolument grandiose !) soit des entremets.

 

 

 

 

 

 

Arbois se trouve à 34 Km de Dole, 40 Km de Lons-le-Saunier et 13 Km de Salins-les-Bains.

 

Site :

www.chocolat-hirsinger.com
 

Créé le : 27/10/2010 - Mise à jour : 12/01/2013
Faon Mourmant | 18.11.2012 - 09:03
J'ai beaucoup apprécié vos explications simples et claires sur le confisage des marrons glacés que j'ai pu suivre dans ma modeste cuisine ! et j'ai "presque" réussi cette fois-ci. le seul "hic" c'est de trouver les bons marrons car les miens se sont totalement démolis la 1ère fois et cette fois-ci j'en ai récupéré entiers à peine 1/5. Mais ce n'est pas la recette qui est en cause... Peut-on visité votre fabrique ? Merci a vous tous et bon courage.
lysiane | 10.11.2012 - 09:55
j'ai vu le reportage sur le jura hier soir ,c'était super,et surtout sur la fabrication des marrons glaces(que j'adore) de plus chez le meilleur chocolatier,
Portail du chocolat | 09.09.2011 - 22:54
Retrouvez les meilleurs marrons glacés sur le Portail du chocolat
http://www.portail-du-chocolat.fr/produit/marron-glace
Amélie | 14.12.2009 - 15:56
Je vais à Poligny bientôt. Je passerai voir cette boutique à Arbois! C'est bien aussi de parler de la Province! Votre site est vraiment intéressant, n'hésitez pas à faire encore plus, j'en redemande...
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

 La ligne de partage des eaux en Ardèche et ses oeuvres d'art Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales