A la mémoire de Paul-Emile Victor un pionnier de l'écologie moderne

Avec le réchauffement climatique qui affecte notre planète et qui n'est plus un secret tant les médias l'évoquent souvent, l'avenir de l'humanité devient périlleux. Depuis plus de 50 ans, de nombreux scientifiques et chercheurs témoignent du danger. La fonte des glaces du Pôle Nord par exemple est un fait avéré. L'explorateur Paul-Emile Victor en a fait l'objet de nombreuses communications. Si l'homme n'est plus, sa mémoire reste présente. L'heure est venue de lui rendre hommage. Cela se passe dans les montagnes du Jura avec l'ouverture, le samedi 18 février du musée de l'Espace des Mondes Polaires.

 

par Georges Lévêque ©

photos fournies par l'Espace des Mondes Polaires (sauf mention particulière : Georges Lévèque)

 

Paul-Emile Victor


 

 

Si l'on devait retenir un aphorisme déterminant de Paul-Emile Victor ce pourrait être celui-ci : " La seule chose qu'on est sûr de ne pas réussir est celle qu'on ne tente pas ", car il résume bien son parcours d'aventurier scientifique et qui donne le goût d'avancer aux plus jeunes. Le nom de Paul-Emile Victor est attaché à l'aventure dans les régions de glace et de froid des deux hémisphères.

 

 

Certes, beaucoup d'autres que lui ont su  se confronter aux extrêmes au point de faire de longs séjours au sein de populations Eskimos. Mais lui a su le faire savoir sûrement un peu plus que les autres, collectionner des objets, filmer et conférencer sur tous les sujets d'ethnologie et entraîner de plus jeunes avec lui.

 

Jean-Christophe Victor

 

Ne serait-ce que ses propres enfants à qui lorsqu'il était à la maison, entre deux expéditions, il savait parler de rêve, d'entreprise et de compréhension entre les peuples. Son fils ainé, Jean-Christophe, est devenu son meilleur porte-parole depuis qu'il s'est investi dans une mission hautement généreuse : la création et de la mise en état de marche de " L'Espace des Mondes Polaires " installé au coeur du village de Prémanon, dans la station Les Rousses, en Haut-Jura.

 

L'Espace en construction

 

La communauté de communes des Rousses qui offre les plaisirs du tourisme toute l'année et du ski en hiver a proposé son territoire et son soutien pour cette réalisation. A partir d'une réflexion qui germe dès 2004, le sénateur du Jura Gérard Bailly est le premier politique à croire en une idée simple. On a construit un espace des mondes polaires là même où Paul-Emile a grandi, un institut qui honore sa mémoire et doit transmettre sa flamme et son énergie aux jeunes générations qui n'ont pas ou peu la mémoire de ses exploits. D'importants travaux viennent de se terminer. Ils ont coûté dix millions d'euros ! La somme a été trouvée auprès de fonds européens, nationaux, départementaux, communaux et tout naturellement de fonds privés.

 

 

L'Arctique

(photo Georges Lévêque)

 

L'esprit de ce projet, quel est-il ? Face aux questions, aux enjeux et défis du moment, l'Espace doit d'abord donner la parole aux explorateurs, aux scientifiques, aux artistes contemporains et aussi aux politiques, chacun apportant sa part de connaissance, sa part de rêve et d'imaginaire. Autant d'éclairages pour mieux comprendre les enjeux humains , environnementaux et économiques liés à l'équilibre de notre planète. Ce sera ainsi une immersion complète dans cet univers extrême dont nous dépendons tous sans toujours en avoir conscience.

 

 

Il faut donc laisser le soin à Jean-Christophe de rapporter ses souvenirs d'enfant puis d'adolescent au contact de ce père si entreprenant. On sent monter l'attraction au fil du temps pour l'homme d'exception. Puis suivent les motivations qui finissent par conduire à la création de L'Espace des Mondes Polaires Paul-Emile Victor. On perçoit dans son propos son bonheur de raconter :

Paul-Emile Victor, souvent désigné par le terme poétique mais désuet d'explorateur polaire français, est mon père. Ainé de ses quatre enfants, j'ai longtemps tenté de formaliser ce qu'il m'avait transmis comme héritage intellectuel, éthique, humain, mais aussi comme vision du monde. Ayant pendant plusieurs années travaillé comme ethnologue auprès des Inuits de la côte Est du Groenland - on disait alors les Eskimos -, il m'a transmis, comme une nécessité, le sens de la curiosité pour les peuples autres, différents et le respect évident qu'il convient de leur porter et l'envie constante de voir en eux non d'étranges étrangers mais des ambassadeurs.

 

 

 

 

" Il a ensuite longuement séjourné en Arctique et Antarctique pour mettre en place des bases scientifiques permanentes tournées vers les recherches fondamentales. De ses récits épars, mais répétés au fil des années, je voyais qu'il était possible d'ouvrir des routes, au sens figuré mais aussi au sens propre ! Finalement, les pôles fabriquaient un regard très ouvert sur le monde, voire la conviction qu'il est possible de le transformer. Les paysages polaires sont superbes, immenses, générant à la fois inquiétude, apaisement et poésie. Subtilité des teintes, entre les gris, les bleus pâles, les dorés, les blancs et même plusieurs nuances de blanc. Ces legs, les différents séjours que j'ai pu entreprendre dans les régions polaires, de son vivant ou ensuite, ainsi que la fréquentation des chercheurs des sciences de la terre, tous ces éléments m'ont donné l'envie de transmettre à mon tour.

" Voilà ce qui m'a donné l'idée de créer le premier centre culturel français consacré aux pôles. Et grâce à son co-fondateur Stéphane Niveau, à de grandes équipes, au soutien financier des collectivités territoriales et une persévérance à toute épreuve, l'Espace des Mondes Polaires ouvre ses portes au printemps 2017. "

 

Consulter le site internet de l'Espace pour connaître les présentations et activités du moment, pour petits et grands.

www.espacedesmondespolaires.org

03 39 50 80 20

146, rue Croix de la Teppe  -  39220 Prémanon

-----------------------------------------------------------------

 

A la mémoire de Jean-Christophe Victor

L'Espace des Mondes Polaires Paul-Emile Victor n'était pas encore terminé que Jean-Christophe nous quittait le 28 décembre 2016 à l'âge de 69 ans. Le fils de Paul-Emile et d'Eliane devenu ethnologue et expert en relations internationales avait parcouru le monde pour mieux l'expliquer avec une équipe de scientifiques du Laboratoire d'études politiques et d'analyses cartographiques qu'il avait fondé, il travaillait à l'élaboration des textes et à la conception cartographique du " Dessous des cartes ", une émission passionnante de la chaîne Arte qui a contribué à la formation géographique de milliers de spectateurs.

 

-----------------------------------------------------------------

Une bonne adresse pour dormir et diner :

www.manoirdesmontagnes.com/fr

Au Manoir des Montagnes

230 Montée du Noirmont

39220 Les Rousses

03 84 60 01 48

Grand chalet qui sent le bois en raison de cette matière omniprésente de la réception, à la salle de restaurant, puis escalier et chambres. Placé à l'écart de la route, aucune nuisance sonore n'est à craindre pendant la nuit. Belle animation en journée car le manoir est placé à proximité des remontées mécaniques, un détail prisé des skieurs. Bonne nourriture, excellent service et décoration fort plaisante. Beaucoup des oeuvres picturales exposées sont faites maison. Le talent n'est donc pas qu'en cuisine.

 

Une bonne adresse pour déjeuner autour d'une fondue et autres nourritures régionales :

www.lanversis.com

L'Anversis

239, chemin de l'Anversis, 

La combe du lac

39310 Lamoura

03 84 41 20 91

En pleine nature, construction typiquement montagnarde avec petit escalier d'accès pour atteindre terrasse et restaurant car ici la neige n'est pas un vain mot. Remontées mécaniques proches également. Nourriture locale attrayante, genre fondue et autres spécialités dont on aime se rassasier quand il fait froid. Le " patron " sait mettre à l'aise avec anecdotes et rire facile. Sa cave est splendide. Quantité de vins de terroirs très variés. Voir site internet pour s'en réjouir par avance. Un lieu de fête " incontestablement " !

Créé le : 18/02/2017 - Mise à jour : 18/02/2017
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales