A la rencontre des artistes de Lascaux

 

Tel une incision au pied de la colline de Lascaux, désormais sanctuarisée, le Centre international de l'art pariétal de Montignac s'étire sur 150 mètres de long, se fond dans le paysage. Lignes obliques, béton, verre, éclairage zénithal: le bâtiment conçu par le cabinet norvégien Snohetta est un modèle de sobriété.

 

Visite avec Marianne Lohse

 

 

 Avant son ouverture, en décembre dernier, Claire en France vous avait présenté ce chantier patrimonial hors du commun (coût: 60 millions d'euros). Lascaux 1,2, 3 et maintenant 4: la grotte se démultiplie. Après la fermeture de la cavité originelle découverte en 1940 et que menaçait  une fréquentation massive, Lascaux 2, un fac-similé remarquable avait pris le relais, en 1983. Quant à Lascaux 3, une exposition de fresques grandeur nature, reproduites à l'identique, elle fait le tour du monde.1 250 000 amateurs d'art pariétal l'ont déjà vue. Après le Japon, elle s'envolera vers la Chine.

 

 

L'ambition de Lascaux 4 ? Restituer, au millimètre près, l'ensemble des peintures et gravures  de la grotte originelle, 900 m² de parois ornées au total (Lascaux 2 n'en présente qu'une partie), et cela  grâce aux  technologies les plus pointues, au talent et au know how de l'Atelier des Fac-Similés du Périgord (AFSP)  Mais Lascaux 4 proposera aussi aux 400  000 visiteurs annuels attendus, quel que soit leur âge et leur niveau de connaissance, le fin du fin du numérique : atelier pédagogique,  galerie interactive, cinéma en trois D. Une scénographie immersive imaginée par les surdoués britanniques, Dinah Carson et Roger Mann (Carson Mann), à qui l'on doit la Cité du Vin à Bordeaux. Comme à Lascaux2 dont on ne sait pas encore quel sera le sort (des fissures dans le couvert ont entrainé des infiltrations), le choc esthétique, l'émotion sont au rendez- vous. Mais amplifiés.

 

 

Un ascenseur vous propulse sur le toit du bâtiment, histoire de vous imprégner du panorama (la vallée de la Vézère), avant de vous diriger vers le  nouveau clone. La température, 13°C l'hiver, 16°C l'été, se rapproche au plus prés de celle de la cavité originelle. L'éclairage a été particulièrement étudié.

 

 

 

A la somptueuse salle dite "des Taureaux" où deux aurochs gigantesques se font face, dans une étonnante cavalcade de chevaux, succède le diverticule axial au plafond entièrement peint de motifs délicatement polychromes, d'où son surnom de "Chapelle Sixtine".Un fantastique bestiaire. Le Passage,  la Nef, l'Abside, galeries encore inconnues du grand public (elles ne sont pas visibles à Lascaux2) abondent en figures mystérieuses, en signes géométriques énigmatiques, en gravures dont certaines superposées à des peintures.

 

 

Au fond du Puits, le coin le plus reculé de la grotte, on découvre la seule représentation humaine de Lascaux. Un homme à tête d'oiseau, au sexe en érection, git au pied d'un bison éviscéré. Un bâton surmonté de la même tête d'oiseau est planté dans le sol. A elle seule, cette scène alimente toutes les interprétations, tous les fantasmes ! Car Lascaux est bien loin d'avoir livré  ses secrets.  Les préhistoriens débattent  encore sur sa datation: -.17 000 ans, ou -  20 000 ans?

Que cherchaient à transmettre ces cueilleurs-chasseurs du néolithique en ornant des grottes où ils ne vivaient pas ? La  plupart des chercheurs s'accordent pour dire que ces merveilleux artistes faisaient partie d'un atelier, dirigé par un maître, comme on en vit à la Renaissance. Avec son décor abouti et complexe,  la cavité de Lascaux abritait-elle des rites initiatiques? Etait-elle destinée à relier le monde des vivants à celui des esprits? "Les hommes de Cro-Magnon peignaient la grotte comme on peint une cathédrale, un lieu sacré" affirme le paléontologue Yves Coppens.

 

 

 

Marianne Lohse

Lascaux 4-Centre international de l'art pariétal, Avenue de Lascaux, la Grande Béchade   24290 Montignac.  Lascaux.fr

 

 

 

Sarlat, toujours irrésistible

 

Depuis Montignac, en une demi-heure de route à peine, on rejoint Sarlat. Se promener dans les rues de la cité préservée donne l'illusion de flâner dans un village. On ne s'en lasse pas! Les occasions de découvrir ou de redécouvrir la belle Périgourdine ne manquent pas: chasse aux œufs d'oie, pendant le week-end pascal, du samedi 15 avril au lundi 17 avril (les enfants adorent), Journées du Terroir, jeudi 25 mai et vendredi 26 mai (le cœur de la ville est entièrement investi par les producteurs de la région), Festival des Jeux du Théâtre, les deux dernières semaines de juillet et la première semaine d'août.

 

 

 

Chaque samedi, s'ouvrent sur l'ancienne église Sainte Marie métamorphosée en marché couvert par Jean Nouvel, les grandes portes d'acier grises. Quelle profusion! Toutes les spécialités du Périgord Noir s'y déclinent sur les étals. Toujours très attendue, la Fête de la Truffe, à la mi-janvier vaut vraiment le détour.

 

 

Office de Tourisme de Sarlat Périgord Noir, 3 rue Tourny. Tel : 0 5 53 31 45 45   www.sarlat-tourisme.com

Créé le : 03/04/2017 - Mise à jour : 06/04/2017
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales