Un week-end de chine dans Le Perche

Avec ses douces collines, ses hautes futaies, ses cours d'eau, ses ciels changeants, Le Perche a de quoi séduire les plus bucoliques. Ce petit paradis étonnamment préservé s'étend dans l'Orne, de Mortagne au nord à Ceton au sud, le Grand Perche englobant une partie de l'Eure-et-Loir. A moins de deux heures de route de Paris, c'est aussi un des rendez- vous favoris des amateurs de brocantes et de vide-greniers.

 

Balade avec Marianne Lohse

Photos : CDT de l'Orne (sauf mention particulière)

 

Bellême




Dans ces villages de charme où fleurit une sorte de snobisme à rebours, celui de la simplicité, de la discrétion- les Parisiens bling- bling ne font pas long feu ici- on pratique ce que les sociologues Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot nomment «l'entre soi». Grands patrons, stylistes, comédiens, chefs étoilés: la liste des Percherons de cœur (les «accourus» comme les appellent les gens du cru) s'est allongée ces dernières années et les prix de l'immobilier dans le triangle d'or Mortagne-Bellême-Rémalard, ne semblent pas prés de décroitre.

Le Perche est le pays du pommier, omniprésent, des champignons (1100 espèces recensées), des percherons, ces puissants chevaux et des manoirs. Il y en eut sans doute quatre cents, construits pour la plupart à la Renaissance. Il en subsiste deux cents dont certains admirablement restaurés. Au départ de Nocé, un circuit de 87 km propose de découvrir quelques unes de ces « maisons des champs». Rien d'étonnant à ce que antiquaires et brocanteurs abondent. On vient de l'Europe entière trouver dans le Perche meubles et bibelots. Voici, pour un agréable week-end de chine, nos adresses coup de cœur chic et arty.


A BELLÊME. Avant de découvrir la superbe forêt domaniale (2403 ha), on visite les anciens remparts, l'église Saint-Sauveur(ne pas rater la chapelle Boucicaut, don d'Aristide Boucicaut, natif de Bellême et père du Bon Marché), on franchit le porche médiéval et l'on pénètre dans la ville close où le temps semble s'être arrêté. Les demeures XVIIème et XVIIIème y sont à touche-touche.


La Maison Fassier. La référence percheronne ! Après des années de succès à Mortagne, cette maison d'antiquités crée par Claude et Alain Fassier s'est récemment installée à Bellême. Meubles de métier, trophées, stalles de couvent, lit à la polonaise, linge brodé évoquent l'atmosphère d'une gentilhommière campagnarde. 21 Ville- Close. Tel : 02 33 73 56 21 et 06 07 34 36 72.

 

 

 La Maison Fassier ©Maison Fassier

 

Le Comptoir du Porche. On y vient pour les bois tournés, les céramiques, les bijoux faits main, les étoles de soie de Sylvie Gonsard et aussi pour son petit salon de thé au ravissant jardin. 1 rue du Château. Tel : 02 33 73 15 00.

Métamorphoses. Trappes à souris, paniers à salade en fil de fer ou vieux moules à gâteaux s'offrent une seconde vie sous les mains de Jean-Claude Gonsard, le mari de Sylvie, qui les transforme en lampes ou en guirlandes lumineuses.10 rue Ville- Close. Tel : 02 33 73 15 00.

 

 

 

Les Broc'Hanteuses. Spécialiste du design vintage, Christiane Delvincourt propose, dans un nouveau et très bel espace,une suite de tableaux de Baldacchino, d'incroyables petits meubles à chaussures et des enfilades années cinquante, des fauteuils du paquebot France, des assises en velours écarlate qu'on croirait tout droit sorties du Palace de Fabrice Emaer. Joyeux et abordable. 35 Place de La Liberté. Tel: 06 09 72 79 58.

 

 

 

Gustave. Un salon de thé-épicerie fine-cabinet de curiosités, qu'abrite une maison XVIIIème de la vieille ville. Dans un décor aux boiseries patinées, très gustavien, on savoure le délicieux brunch du dimanche avant de grimper à l'étage dénicher un bel objet. Le cake maison aux agrumes, les thés Théodor et les pralines Mazet sont irrésistibles.18 rue Ville-Close Tel : 02 33 73 94 89.

 

 

Hôtel de Suhard. Difficile d'imaginer maison d'hôtes plus passionnément restaurée. En février 2010, Josiane et Joël Lenoir ouvrent cet hôtel particulier du XVIème siècle dont les deux suites et les trois chambres ont, avec leurs cheminées et leurs parquets de chêne, conservé l'empreinte des quatre siècles traversés. Elle, Josiane, a veillé au moindre détail, choisissant couleurs subtiles, textiles délicats, meubles d'époque et objets insolites. Lui, Joël, de son enfance percheronne a gardé l'amour d'une nature et d'un bâti scrupuleusement préservés. Il est d'ailleurs président de Bellême Patrimoine. Le porche ouvre sur un vaste jardin entouré de murs (Josiane songe à y transformer en spa un petit bâtiment auquel est accolée une tourelle ronde). Epatant petit déjeuner servi à une table conviviale, dans une salle à manger lumineuse ou, dans une ambiance plus feutrée, au salon que l'on quitte à regret. De 100 à 150€. 34 rue d'Alençon. Tel: 02 33 83 53 47, 06 79 64 35 21 www.hotel-de-suhard.fr

 

 

A MORTAGNE-AU-PERCHE. Après s'être ravitaillé au marché en boudin noir, en fromages de chèvre et en cidre fermier, on découvre, rue du Portail Saint Denis, le musée dédié à l'enfant du pays, le philosophe Alain. Prendre un verre à La Vie en rouge, rue Sainte-Croix, chez le caviste Philippe Ribaut ou au Red Bar de Pierre Santarelli, Hôtel des Tailles, fait partie des rites incontournables.

Stéphanie Mayeux. Pas une grange rénovée qui ne possède un épi de faîtage en zinc, un vase Médicis en fonte, un herbier ou un animal empaillé venu de ce divertissant bric-à-brac. Stéphanie renouvelle chaque semaine ses surprenantes trouvailles. 5 rue des Déportés. Tel : 06 82 397 933.

 

Mortagne au Perche©David Commenchal - CDT 61

 

4ème Biennale d'art contemporain : une exceptionnelle exposition Courbet. Initiée depuis 2006 par l'association «Forum des Arts 61» que préside l'infatigable Marcel Innocenti, la Biennale présentera du 29 juin au 14 juillet 2013, 70 artistes dont 20 grands maîtres verriers français. 1000 oeuvres prendront possession de la ville et bien au delà puisque certaines figureront dans des manoirs et hauts lieux du Perche. Clou de cette manifestation: 25 toiles de Gustave Courbet fraichement revenues du Japon dont la célébrissime «Source de La Loue» accompagnées de 43 dessins, gravures et caricatures.15 toiles de l'impressionniste Robert Fernier, créateur du Musée Courbet à Ornans seront également exposées. Tous les jours de 10 hà 19h. Carré du Perche, 23 rue Ferdinand de Boyères. www.forumarts61.com

 

 

A SAINT-VICTOR DE RENO. Catherine Gouny. L'atelier de ce peintre est ouvert sur rendez- vous. Comme surgis d'un songe, ses portraits d'animaux habillés, prêts pour quelque fête galante, ses oiseaux de nuit d'une inquiétante beauté voisinent avec de petits objets quotidiens chinés, usés par le temps. Virtuose du trompe- l'œil et de la peinture sur toile de lin (le support est parfois laissé souple, à la manière d'une tapisserie) l'artiste utilise une palette blanche, grise ou brun sépia, puisant son inspiration dans les grandes forêts domaniales environnantes.3 rue Croix-Saint-Jacques. Tel: 02 33 73 08 11 http://catherine-gouny.fr


A LA PERRIERE. Campé sur un éperon rocheux (on y a une vue à 180°), à la lisière de la forêt de Bellême, ce hameau, avec ses ruelles et ses vieilles maisons ocre, est depuis plus d'une décennie le «spot» des peintres du dimanche et des bobos amateurs de joies campagnardes. La Perrière cultive un tempérament artiste. Voir son Marché de l'Art qui s'y tient chaque année, à la Pentecôte.

 

 


La Maison d'Horbé. Dans cette bâtisse du XVIème siècle (une ancienne boucherie agrandie d'une mercerie attenante) il n'y a pas vraiment de frontière. Trois amis, Julien, Jean- Noël et Laurent y ont ouvert un salon de thé- restaurant-brocante- galerie d'art. Le décor est foisonnant, la table réputée: foie gras maison, ris de veau aux morilles et St Jacques aux agrumes et pointes d'asperges vertes. La Grand Place. Tel : 02 33 73 18 41.


A CONDEAU. Le Domaine de Villeray. Au sommet d'une colline, dominant l'Huisne, une ancienne place-forte du XVIème siècle. C'est aujourd'hui un quatre étoiles de charme rénové avec soin par la famille Eelsen et ouvert toute l'année. On aime les belles fenêtres à meneaux, les coloris pastel des 38 chambres sobrement décorées, le parc aux hautes frondaisons, le tout récent Spa Pom et ses produits à base du fruit emblématique. Pour une ambiance très Downton Abbey, on s'installe au château. Pour un décor plus champêtre, on choisit le Moulin, au bord de la rivière. Les chefs Séverine Tarenne et Rudy Granger y revisitent avec brio les produits locaux (mémorables ravioles de champignons des bois et foie gras). Le restaurant du Moulin vous accueille jusqu'à la fin octobre. L'hiver, vous dînerez au château. Tel : 0233 73 30 22. www.domainedevilleray.com

 

 


A BOISSY-MAUGIS. Le Bistrot des Ecuries. Réunir en un seul lieu, à deux pas d'une Voie Verte bien connue des randonneurs, une activité équestre, un restaurant de qualité, des chambres d'hôtes, un bar à vins, des cours de cuisine et d ‘œnologie: il fallait y penser. Ulrike Rudolph et Sandrine Strauch l'ont fait. Le Bistrot, un vieux bâtiment agricole métamorphosé en un très bel espace mariant pierre, chêne et acier brut mérite tous les éloges avec ses spécialités locales ou autrichiennes et sa remarquable carte des vins. La Grande Maison.Tel : 02 33 25 46 06.


A NOCE. Les manoirs de Courboyer et de Lormarin valent le détour. Edifié à flanc de coteau, à la fin du XVème siècle, Courboyer a fière allure avec ses échauguettes et ses fenêtres à meneau. Le manoir et son domaine de 65 ha accueillent la Maison du Parc Naturel Régional du Perche. Sur place, toutes les informations sur le bâti, la faune, la flore, les massifs forestiers de la région, les produits du terroir, le cheval percheron, l'émigration au Canada etc…Tel : 02 33 85 36 36 www.parc-naturel-perche.fr

 

 

 Courboyer

 

Lormarin, domaine privé, est à découvrir de l'extérieur (il n'est pas ouvert à la visite).Bâti au XVIème siècle, il possède trois tours rondes et un logis à haut pignon de pierre. Les communs abritent le magasin d'antiquités du propriétaire, Alban Cristin (insolites objets d'art populaire) et l'atelier de la châtelaine, l'artiste laqueur Florence Klein dont on peut voir aussi, dans une petite galerie, les délicates céramiques. Dans l'enceinte du manoir, une métairie du XVIIème siècle rénovée, la Maison du Fournil, propose une chambre d'hôtes joliment décorée de meubles anciens. Tel : 02 33 25 41 89 http//manoirdelormarin.ovh.org

 

 

Lormarin


A NOGENT-LE- ROTROU
. «Mamaison ou un voyage en lisière».Une exposition à ne pas rater: celle de la photographe Carol Descordes (Musée Château Saint-Jean, du 6 juillet au 6 octobre 2013). Au détour d'un chemin forestier du Perche, une maison abandonnée, ancienne dépendance d'un château. Fascinée, la promeneuse s'y réfugie pour rêver, se souvenir, écrire, se réinventer. Presque chaque jour, pendant trois ans, Carol Descordes va photographier la ruine en sursis, la clairière, les bois. Un regard obsessionnel magnifique. Elle emprisonne aussi des fragments de mur en autant de reliquaires, cueille des feuilles d'arbre qui deviendront gravures. En frissonnant de plaisir, on se laisse entrainer dans cette errance mystérieuse. La forêt va-t-elle engloutir la maison? L'aube aura-t-elle raison de la nuit? Des clichés aux tonalités sombres, souvent bleutées, que devraient s'arracher les collectionneurs. Tel : 02 37 52 18 02 www.ville-nogent-le-rotrou.fr

.

 

 

Plus d'informations :
www.ornetourisme.com

 

 

 

Marianne Lohse

 

 

Créé le : 26/06/2013 - Mise à jour : 27/06/2013
Commentaire (0) - Laisser un commentaire
Aucun avis
Flux Rss Phonothèque

© Claire en France
Hébergement & Support Le plus du Web - Création graphique Pratikmedia -

Vins de Montlouis / L'Eco-Musée d'Alsace à Ungersheim (Haut-Rhin) : traditions architecturales et fêtes en tous genresVibrante Bilbao / Le temps d'un week-end ou d'un court séjour, Tours mérite bien une escapadeSéjour week-end à HonfleurTruffe au vent en Pays Cathare Visite d'un sous-marin nucléaire : Le Redoutable, c'est à Cherbourg, CITE  DE  LA  MERLa Cité de la Mer à Cherbourg : pour apprendre et se divertir / Savoir-faire et faire-savoir

 

 

Claire en France aime bien recevoir vos avis et suggestions.  N' hésitez pas ! Le formulaire de contact et les espaces commentaires sont là pour cela

 

Mentions légales